Votre guide sur Bordeaux

Bordeaux XVIIIème

Le Bordeaux du XVIIIème siècle

Au début du XVIIIème siècle, Bordeaux est encore une ville médiévale à l’étroit dans ses fortifications. Pendant les cent ans qui vont suivre, elle va connaître un formidable essor démographique et un véritable âge d’or dont la traduction architecturale attire aujourd’hui des touristes du monde entier venus admirer un ensemble urbain d’une superbe unité néo-classique salué par l’UNESCO.

C’est de sa puissance commerciale que Bordeaux va tirer sa prospérité : exportations de vins qui augmentent en valeur, redéploiement de toutes les marchandises qui lui arrivent de l’arrière-pays, commerce dit « en droiture » avec les Antilles, portant sur les denrées coloniales, et, regrettablement, commerce triangulaire qui fait de la ville l’un des ports négriers d’Europe.

Grâce à ces richesses, Bordeaux se transforme en une belle cité harmonieuse sous la direction de ses intendants, Boucher, Tourny et Dupré de Saint-Maur, et grâce à de grands architectes comme Gabriel et Victor Louis. La façade des quais, la place de la Bourse et le Grand-Théâtre et de nombreux hôtels particuliers datent de cette époque marquée par la franc-maçonnerie, très influente parmi les élites, et d’où ressort la figure de Montesquieu, personnalité éminente du siècle des Lumières.

Visiter le Bordeaux du XVIIIème siècle aujourd’hui, c’est admirer la beauté architecturale de la ville de pierre, ses mascarons, ses ferronneries élégantes, son équilibre et sa mesure, mais aussi s’interroger sur l’image qu’une ville se donne, l’écho qu’elle trouve dans le regard de ses visiteurs, et ce qui constitue son identité au fil des siècles.

Pascale Duclos
Guide-conférencière